Pigeons : attrape-moi si tu peux !

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire la promotion du pigeon. Chance pour ma carte bleue puisque l’opération n’a coûté qu’un regard estimé à zéro euro. En effet, alors que j’étais en train de taper sur mon clavier j’ai assisté à une situation bestiale sur le toit voisin :

Trois pigeons et une pigeonne à Paris

Trois pigeons et une pigeonne à Paris
Merci Emilie pour les petites flèches et les coeurs !

Trois beaux mâles bien décidés à se taper la pigeonne des neiges ! Les deux premiers sur la gauche semblent être en réelle compétition quant au troisième situé sur leur droite, plus en « boule » paraît sûr de son coup, laissant alors croire aux deux autres qu’on ne mélange pas les torchons et les serviettes.
Alors soit notre beau mâle adopte la position de la « boule » dans le but de :

– se jeter sur sa proie d’un élan sec et rapide pour l’engloutir sauvagement entre ses ailes tel un félin planqué dans la savane et dont le corps caresserait le sol pour finalement bondir d’un seul coup sur viande fraîche.

ou soit :

– parce qu’il a déjà tiré son coup et se contente alors de siester pour mieux digérer.

Quant au duel perché à l’ouest, qui aura l’honneur de fourrer pigeonne des neiges ?

Malheureusement pour celui qui se trouve à gauche, son pelage est trop commun ce qui pourrait jouer en sa défaveur alors que son concurrent lui, a des plumes bien plus sombres, bien plus noires. C’est un peu le Zoro du ciel… De plus, il est bien plus en chair que son rival qui a un cou un peu maigrichon comme s’il sortait du four.

Mais l’habit ne faisant pas le moine, il se pourrait bien de part sa corpulence plus légère, qu’il vole en un éclair sur pigeonne des neiges alors que l’autre pourrait l’écraser comme une crêpe, ce qui n’enchanterait pas celle pour qui tous les regards se tournent.

D’ailleurs parlons-en de notre pigeonne des neiges… Oui, elle est belle et c’est même plutôt rare de voir une telle pureté se balader dans nos airs parisiens. Mais c’est aussi une allumeuse et elle le sait ! Observez un peu son attitude aguicheuse :

« Salut les mecs ! Et wai, c’est moi la belle gosse… Alors lequel d’entre vous saura me faire roucouler jusqu’au septième ciel ?« 

Alors à votre avis, lequel de ces trois mâles affamés assouvira sa faim ?

Après comme on dit toujours « le pigeon propose et la pigeonne dispose »…

Infos Pigeon :

– Oiseau appartenant à la famille des Columbidae.

– Les deux pigeons mâles que vous trouvez aux extrémités sont des pigeons Bisets. Ce sont et vous l’avez sans doute remarqué les plus répandus en ville, ce qui explique le nombre de crottes incalculable postées sur vos pare-brise.

– Le mâle du milieu, je ne suis pas parvenue à savoir si son pelage noir découlait d’une race spéciale, je l’ai donc nommé pigeon Zoro. Mais si ça se trouve c’est un Biset qui a triché en se teignant en noir afin d’en finir avec pigeonne des neiges.

– Justement quant à pigeonne des neiges, pour elle aussi je n’ai pas trouvé la race à laquelle elle pouvait appartenir. Alors sa pureté m’a logiquement amenée à l’appeler pigeonne des neiges. Mais si ça se trouve aussi, c’est une Biset qui s’est teinte en blanche histoire de jouer au dominos avec Zoro.

– Un pigeon pèse entre 500 et 800 grammes.

– Le Congrès ornithologique* international dénombre près de 36 races de pigeons. (ornithologie* = c’est la branche de la zoologie qui étudie les oiseaux).

– Quand un bébé pigeon naît, bien c’est papa et maman qui se coltinent le partage des tâches afin qu’un jour bébé pigeon sera grand et fort pour envoyer toutes les pigeonnes en l’air !

Astrid El Chami