A mes amis.

photo

 

A vous mes amis, il était temps que mon blog vous consacre un article. En réalité, je me demande comment j’ai pu mettre tant de temps à vous dire officiellement merci. En fait, je crois que je vous le dis très souvent mais parfois j’ai besoin des mots pour dire ce que je pense. C’est plus facile et surtout ça reste comme on dit « noir sur blanc. »

Alors cet article ressemble davantage à un « mot », comme ceux que j’aimais tant écrire pour certains d’entre vous dans vos cahiers de texte, au lieu de tartiner les trois pauvres lignes de devoirs que l’on nous dictait à l’école.

Imaginez un peu l’instant alors que je pianote sur mon clavier : 

Un grand moment solennel. Bruno Mars se charge de l’atmosphère entre vibes fifty lover & fifty power : « Merci Bru, grâce à toi j’ai le power du coeur ! Ouf… » 

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas timide. Ceux qui me connaissent savent aussi que je suis un chouia pudique dès lors que je dois parler de sentiments.

Bref, il était temps que je vous dise à tous un merci officiel, un merci unique à chacun d’entre vous.

Pourquoi tant de gratitude ?

Simplement parce que depuis plus d’un an, vous supportez mes demandes de « coups de pouce, de please, de partager, de soutien, de je t’en supplie, de messages qui vous préviennent qu’il y en aura encore pleins d’autres encore, de trop mille fois merci, de etc. »

Depuis la sortie de mon premier roman, je suis bien consciente d’endosser le rôle de l’amie « qui ne lâche pas la grappe. » Alors pardonnez-moi, pardonnez ma maladresse si parfois je vous assomme à coups de Like, à coups de What’s app, à coups d’Hellocoton, à coups de mails, à coups de sms, à coups de hastags pour faire découvrir ma carrière de jeune auteure…

Heureusement que les forfaits téléphoniques et internet sont illimités sinon comment ferai-je pour vous harceler ??? Merci Free, merci, Apple, merci Bouygues, merci mon banquier et donc merci moi !

Sans blague, je vais vous dire la vérité :

En fait, chaque fois que je demande votre main (Nan pas celle-ci voyons ! La polygamie (officielle) n’est pas encore autorisée dans nos territoires occidentaux. Je parle de cette main, celle que l’on tend et que l’on ne peut refuser) ce n’est pas un geste évident à faire pour moi. Ce sont à chaque fois des :

« Wow ! Wow ! T’es quand même une sacrée casse-bonbon Astrid avec la promo de ton livre et celle de tes articles ! Tu ne penses pas que tu les saoules tes amis ? »

Oui, peut-être. Un peu. Mais que voulez ? J’ai besoin de vous, je ne m’en cache pas et je suis fière de vous avoir. Quand j’hésite, ce qui me réconforte c’est qu’au fond je sais que j’ai votre soutien sincère et votre confiance. Et de savoir que vous contribuez à mon bonheur jour après jour, que vous aidiez le petit oiseau et sa plume que je suis à construire son nid, cela fait sans cesse sourire mon coeur. Je n’ai pas honte de le dire. Et si un jour, j’ai autant de notoriété que Mary Higgins Clark, croyez-moi, je crierai haut et fort que c’est aussi grâce à vous !

Un peu de philo : « On est jamais mieux servi que par soi-même. »

Thèse : oui c’est vrai, il arrive que l’on se serve parfois très bien tout seul. Mais il arrive aussi que l’on se brûle à trop vouloir manier la poêle en mode solo.

Antithèse : Il y a quelques jours lors d’une bonne fiesta, une amie m’expliquait qu’elle refusait généralement de solliciter de l’aide dans le cadre de son parcours universitaire. Je comprenais ses craintes à savoir la peur d’être déçue, trompée, trahie ou d’abuser de la gentillesse d’autrui. Je comprenais sa gêne à demander de l’aide tout simplement car j’ai moi-même longtemps fonctionné en ayant les mêmes croyances pendant des années.

Alors oui, avec la persévérance on arrive souvent à ses fins. Mais à quels prix ? Parfois essoufflé, épuisé, achevé… Alors qu’il aurait fallu simplement oser dire : j’aurai besoin de toi. De ton aide.

Aujourd’hui j’ai remédié à ça parce que j’ai compris. J’ai expliqué à cette amie qu’il était impossible en tant qu’être humain de fonctionner tout seul. On a souvent besoin de la main d’un ami dans la vie. Ou celle d’une connaissance, d’un collègue, de sa famille, celle de son amoureux. On a besoin de cette main pour nous permettre d’avancer, de se construire car sinon c’est inévitable : un jour viendra où notre parcours du combattant en mode solo trouvera une voie sans issue. Et là, ça sera bien dommage.

Voilà pourquoi je pense que ce dicton à la noix « on est jamais mieux servi que par soi-même » est un tort.

Je donnais à cette même amie l’exemple de mon cas : Si on te refuse l’aide pour raisons X ou Y ce n’est pas grave. Il arrive que l’autre ne puisse pas t’aider. En revanche, prends soin de voir à qui tu demandes de l’aide. Là est toute la différence. Ne demande pas de l’aide à quelqu’un alors que ton coeur te dicte de t’abstenir.

photo copie 2

Conclusion : 

Merci. Merci sincèrement à vous tous. Vous mes amis d’Afrique éparpillés dans les quatre coins du monde : je pense à vous Stéphane, Julien et Félix de Montréal. A toi Pamela en Grèce. A toi Stéphanie, Steven et tous vous autres à Libreville. A toi Jenny  de Casablanca. A toi Magali ma directrice d’école devenue toi aussi une amie. Emilie, Aurore, Elie, Ingrid, Samantha, Nico, Chéri Coco, Steve. Coco du Havre, Coco de Guyane. Ma famille au Liban et ailleurs. Vous tous, vous êtes si nombreux.

Mais aussi à tous ces amis que je ne connais pas vraiment mais qui me suivent en tant que lecteurs, lectrices sur ma page facebook : Valérie, Véronique, Candy, Caroline, Alain, André, Karine et là encore vous êtes si nombreux. Merci…

Merci à ces amis aussi d’Hellocoton que je ne connais pas forcément et pourtant qui je sais, sont là : Fedora, La Pingsheuse, Caramelmou, ParisianShoeGoals, LovelyBeauty by Nathalie, Trenty…

A présent, je termine sur Mariah Carey et son I can’t live without you… C’est une blague bien sûr !

Bref, je suis heureuse de vous avoir tous dans ma vie. Mon aventure ne serait pas ce  qu’elle est sans vous. Voilà, c’est fait c’est dit avec pure sincérité. Profitez-en car c’est pas tous les jours que je mettrai Bruno Mars pour vous dire ceci. Mais comme je l’ai dit : c’est écrit noir sur blanc et mes mots sont indélébiles.

Ainsi vous pouvez rangez vos Kleenex et vous préparez à la promo de mon second roman à venir dès novembre ! Haha ! Merci les amis !

Love.


Astrid El Chami

Article suivant
Poster un commentaire

11 Commentaires

  1. Inconnudu15

     /  octobre 11, 2013

    Il faut savoir qu’il y a des personnes qu’on aime soutenir dans la vie parce qu’en faisant cela on s’aide soit même à s’élever et à briller.

    Super article, touchant, drôle et très bien écrit.

    Réponse
    • Salut Inconnudu15,

      Je te retourne le compliment avec ta phrase : touchante, juste et très bien écrit.

      Merci beaucoup de m’avoir lue… A bientôt 😉

      Réponse
  2. Aurore

     /  octobre 11, 2013

    Ma biche merci pour ce bel article encore une fois bien écrit. Tes mots sont touchants.
    Love you too ❤️

    Réponse
  3. quel rythme ! j’adore (dommage pour Mariah Carey ^^ c’était l’occas 😉 )

    Réponse
    • Merci Fedora ! 🙂 Je suis ravie que tu adores et tu adoreras encore plus mon roman 😉
      Bon petit cadeau parce que c’est toi, je te mets le clip de Mariah mais en version live quand même ! Dis-toi que je dansais mes premiers slows à 9 ans avec mon tout premier amoureux sur cette chanson, haaaaaa… Soupir ! 🙂 BiSes !

      Réponse
  4. missk123

     /  octobre 11, 2013

    Savoir demander de l’aide et aussi savoir dire merci! Et tu l’as tres bien fait.

    Réponse
    • Merci Mademoiselle K ! Et surtout ravie de t’accueillir pour la première fois sur mon blog ! Oui, je pense comme je l’ai dit ds l’article on a besoin des autres… Et puis savourer une victoire seule, ne procure pas autant de joie ou de saveur que si on l’avait remportée grâce aux autres aussi… Enfin, ça c’est ma perception.

      A très vite Mademoiselle K ! Des Bises

      Réponse
  5. pingsheuse

     /  octobre 11, 2013

    nan mais tralalalallère je suis l’amie d’une grande auteure à succès, moi! hihaaaa! là je préfère te dire que la terre entière va le savoir, m’en vais te partager ça… bizz

    Réponse
    • La Pingsheuse !! Désolée pour ma réponse tardive mais je n’ai pas arrêté et suis sortie ce w-e… Du coup, je suis complètement down.
      Et oui, même si on ne se connaît pas dans la « vraie vie » on finit qd même par créer des liens, enfin en ce qui me concerne.
      T’es géniale et tu me fais bcp rire alors rien que pour ça, tu sais quoi ? Bien j’ai envie de te dire MERCI !
      Un jour, je te signerai un autographe… Tu vois je suis une nana sympa qd même. Haha ! Je déconne, allez à très vite !

      BiSes !

      Réponse
  6. Goéland

     /  octobre 20, 2013

    « Casse bonbons », toi? Astrid ? Qui a osé?! Merci de ton clin d’oeil ma très chère Ariel 😉 J’attends avec impatience ton 2e roman. Besos

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :